J̇ulien Leρɑɡe

Retour   Retour


Beowulf
Graham Baker
1999

Précédent
Suivant
BeowulfSi je dis « Christophe Lambert », déjà, ça fait rire. Mais là, Beowulf, c’est du grand Christophe Lambert !
J’avais voulu voir Beowulf et l’avait donc « acheté » sur eMule. Après avoir cliqué à deux ~ trois endroits au hasard afin de vérifier que le film que j’avais « acheté » était le bon, je me suis rendu compte que je m’étais – encore – fait avoir et que j’étais tombé sur un film érotique. Erreur ! Cette femme aux seins nus (ou presque) n’est autre que Rhona Mitra (Le nombre 23 ou Doomsday pourtant) et elle donne effectivement la réplique à Cricri.
Alors le scénario, certaines rumeurs disent qu’il y en aurait un. Ce scénario s’apparente en fait, dans sa complexité, à celui d’un film pornographique : Christophe Lambert est très fort, Rhona Mitra est très jolie (et donc très peu habillée). Du coup, Chris’ se bat contre de méchants monstres pour montrer à Rhona comment qu’il est fort (et donc à terme lui montrer autre chose).
Rares sont les films (même en 1999) a avoir d’aussi minables effets spéciaux. Et que dire du décor ? L’histoire se passe dans un château qui contient :
— Une chambre (ah bah oui, forcément)
— Une cour (pour des combats en plein air)
— Une salle à manger (pour les quelques dialogues qui peuvent exister)
— Une cave (pour des combats encore plus spectaculaires, et pour pouvoir faire des effets spéciaux dans le noir : c’est moins cher)
— Enfin, et surtout, un couloir que l’on a vu sous touts les angles, et qui permet au choix de voir les fesses de Rhona Mitra quand elle est de dos, ou sa poitrine quand elle est de face
En conclusion, on a là du beau nanar. Du vrai nanar de qualité qui s’achève, qui plus est, sur l’improbable rire de Christophe Lambert. Avis aux amateurs !

Note : 7 / 10

Vu le 23 octobtre 2008




       


Julien Lepage
2018