J̇ulien Leρɑɡe

Retour   Retour


Le cercle des poètes disparus
Peter Weir
1989

Précédent
Suivant
Le cercle des poètes disparusVu il y a des années, j’avais gardé de ce film le souvenir d’un film long et ennuyant. Depuis, mon avis n’a guère changé.
L’histoire se déroule aux États-Unis, dans une prestigieuse université parfaitement austère et stricte. Là, une bande de jeunes, opprimés et timides, va découvrir en la personne de leur professeur de lettres (Robin Williams) un véritable mentor qui les initiera à la poésie.
Souffrant d’un jeu d’acteur parfois limité (en particulier le premier rôle, Ethan Hawke (Croc-Blanc, Bienvenue à Gattaca) qui ne parvient pas à convaincre) et de longueurs soporifiques, le film peine à captiver. Difficile de croire que Robin Williams a été nominé à l’Oscar du meilleur acteur pour ce rôle. Le réalisateur australien Peter Weir sera autrement plus inspiré lorsqu’il tournera dix ans plus tard The Truman show.

Note : 4 / 10

Vu le 8 janvier 2010




       


Julien Lepage
2018