J̇ulien Leρɑɡe

Retour   Retour


Détective Dee : le mystère de la flamme fantôme
Tsui Hark
2010

Précédent
Suivant
Détective Dee : le mystère de la flamme fantômeHabituellement, quand un film chinois débarque sur nos écrans, il s’agit d’un film d’arts martiaux débordant d’action ou d’un film historique aux décors somptueux. Ce film ne fera pas exception et recoupera même les deux genres !
Sans pour autant être novateur dans un genre comme dans l’autre, Détective Dee marie les genres avec une certaine réussite.
Le contexte tient tant de la légende que de l’Histoire chinoise : en 690, l’impératrice Wu Zetian s’apprête à régner sur la Chine dans un climat instable. Voulant imposer sa légitimité au peuple, la régente décide l’érection d’une gigantesque statue de Bouddha. Alors que la construction est sur le point de s’achever, une série de meurtres étranges touche les architectes.
Le gouvernement décide alors de faire appel à Di Renjie, un rebelle actuellement retenu prisonnier qui se trouve être également un enquêteur hors pair, plus connu sous le nom de détective Dee.
Plutôt bien menée, l’enquête se fait forte de nombreux rebondissements, malgré quelques longueurs et quelques attendus. Pareillement, les effets-spéciaux savent se montrer plutôt jolis (la statue du Bouddha, la ville de Chang-An) ou carrément hideux (la mer et ses bateaux, la fameuse flamme fantôme).
Bref, le bilan est plutôt mitigé, car même si l’on sent une réelle motivation de la part du réalisateur et des acteurs (surtout Andy Lau et Li Bingbing), le film dénote tout de même un relatif amateurisme.
Qu’importe ! Pour une fois que l’on trouve du cinéma chinois en salles, ne nous plaignons pas !

Note : 7 / 10

Vu le 29 avril 2011




       


Julien Lepage
2018