J̇ulien Leρɑɡe

Retour   Retour


Un éléphant, ça trompe énormément
Yves Robert
1976

Précédent
Suivant
Un éléphant, ça trompe énormémentÀ 50 ans passés, Yves Robert décide de traiter d’un sujet universel : la crise de la quarantaine ! Ici, les quadras sont une bande d’amis menés par Jean Rochefort. Chacun a sa propre personnalité, et surtout ses propres problèmes !
Entre Claude Brasseur alcoolique et en plein doute, Guy Bedos célibataire et étouffé par une mère ultra-possessive et Victor Lanoux anéanti par le départ de sa femme, la situation est loin d’être simple !
Seul Jean Rochefort semble avoir une situation familiale stable… jusqu’au jour où il tombera amoureux d’une belle inconnue vêtue de rouge : Anny Duperey.
Outre un joli casting, le film tire sa force de la cohérence et de la complexité de chaque personnage ; mais aussi de l’originalité relative de la mise en scène, où le film est conté par son personnage principal en off – chose peu courante pour une comédie française, surtout à cette époque.
De par cet artifice, le réalisme du film s’en trouve augmenté, et l’on se prend rapidement à l’histoire ; d’autant plus facilement que les acteurs sont bons.
Bref, une belle réussite qui atteint depuis le rang de classique de la comédie française.

Note : 7 / 10

Vu le 15 décembre 2010




       


Julien Lepage
2018