J̇ulien Leρɑɡe

Retour   Retour


Les émotifs anonymes
Jean-Pierre Améris
2010

Précédent
Suivant
Les émotifs anonymes« Comment les grands émotifs parviennent-ils à surmonter leur timidité dans les relations sentimentales ? ». Telle est la question que s’est posé le réalisateur Jean-Pierre Améris tant pour ce film qu’à titre personnel.
Ici, il propose de résoudre ce problème par l’intermédiaire d’Isabelle Carré, récemment embauchée chez un chocolatier, et de Benoît Poelvoorde, ledit chocolatier. Tous deux émotifs au possible s’aiment secrètement mais ne parviennent à faire un premier pas. Ils vont alors se faire coacher, chacun de leur côté, par une association (les émotifs anonymes) pour elle et par un psychanalyste pour lui.
Jean-Pierre Améris à l’avant-première du film
Jean-Pierre Améris à
l’avant-première du film
Le réalisateur lyonnais évite avec brio les banalités pour accoucher d’un film visiblement personnel mais aussi particulièrement bien fait. Minimaliste en ce qui concerne les décors intemporels et le casting, il se concentre sur les deux personnages principaux. Les deux comédiens, excellents dans leurs rôles donne à ce film un côté touchant et drôle (difficle de résister à ce Benoît Poelvoorde emmenant avec lui une valise de chemises propres au restaurant pour masquer sa transpiration abondante !).
Bref, Les émotifs anonymes est une vraie réussite. Un joli film à découvrir.

Note : 8 / 10

Vu le 15 novembre 2010




       


Julien Lepage
2018