J̇ulien Leρɑɡe

Retour   Retour


Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban
Alfonso Cuarón
2004

Précédent
Suivant
Harry Potter et le prisonnier d’AzkabanAyant bien pigé que s’il continuait sur sa lancée, Chris Columbus finirait dans le mur, celui-ci refile la licence Harry Potter à Alfonso Cuarón, réalisateur mexicain des Fils de l’homme. Le film est connu pour être plus apprécié des cinéphiles, car plus sombre, mais moins des fanatiques de la saga « littéraire ». Bref, deux points positifs : l’a-priori est plutôt favorable…
Dans cet épisode, le jeune sorcier apprend d’une part que si ses parents ont été tués par Voldemort (on a le nom qu’on peut), c’est parce qu’ils ont été dénoncés par un dénomméSirus Black (on a le nom qu’on peut) ; et d’autre part que le susnommé Sirius Black (pourquoi pas Vega Blue ou Orion Green voire Aldebaran Pink ?) s’est évadé de la prison d’Alcatraz Askaban. Il n’y a aucun doute : c’est pour tuer Harry qu’il est de retour !
Effectivement, la qualité globale du film est plutôt en hausse… pour autant, le scénario est toujours aussi catastrophique et les acteurs toujours aussi mauvais ! Mention spéciale à Gary Oldman franchement navrant dans son rôle de méchant.
Le vrai point noir de ce film reste finalement l’attitude du réalisateur qui prend clairement les spectateurs pour des débiles profonds ! En témoigne la présence redondante de l’avis de recherche de Sirius qui montre ce dangereux criminel à moitié mort de rire et en train de tirer la langue (oui, les sorciers arrivent à imprimer des GIF animés).
Bref, il est clair dès les premières minutes du film que celui qu’on nous annonce comme un méchant très méchant n’est finalement pas si terrifiant…
En conclusion, ce troisième volet des aventures insipides du sorcier le plus inutile de toute l’histoire du cinéma se révèle un peu plus punchy que les deux premiers, et un poil mieux réalisé bien que l’aspect final ressemble étonnamment à de la bouillie pour bébés : pas très appétissant, pas vraiment bon, et qu’il devient difficile d’apprécier passé un certain âge.

Note : 4 / 10

Vu le 19 juin 2011




       


Julien Lepage
2018