Julien
Lepage

Retour   Retour


Irem
Erwan Bracchi

Précédent
Suivant
IremCette nuit je rêvai d’une cité
Séculaire, aux innombrables dômes,
Dont la forme ogivale incitait
À respirer les différents arômes
Qu’exhalait chaque ruelle ou demeure,
Autant de ces fragrances dorées
Qui n’inspiraient en moi nulle terreur,
Qui me soufflaient à l’oreille Irem.

Note : 0 / 10

le 1 janvier 1970

Le 6 septembre 2007


       


Julien Lepage
2017