J̇ulien Leρɑɡe

Retour   Retour


Date limite
Todd Phillips
2010

Précédent
Suivant
Date limiteHabitué aux road trips un peu fous, Todd Phillips réuni pour Date limite deux « tarés » du cinéma américain misant sur leurs côtes actuelles : Robert Downey Junior et Zach Galifianakis (le gros barbu de Very bad trip, du même réalisateur).
Comme pour Very bad trip, le road trip sera motivé par une date limite : alors que dans le précédent film, c’était une bande d’amis qui devait rentrer pour le mariage de l’un d’eux, ici, c’est Robert Downey qui devra être de retour pour l’accouchement de sa femme (Michelle Monaghan). Malheureusement pour lui, Zach Galifianakis lui fait rater son avion. Pour s’excuser, ce dernier lui propose de conduire le futur père d’Atlanta à Los Angeles (soit 3 500 km de route).
Évidemment, la route sera pleine de surprises !
Là où Todd Phillips surprend, c’est par le rythme du film ! Quasiment aussi bon que Very bad trip, cette aventure routière captive du début à la fin, enchaînant les gags avec virtuosité.
Le réalisateur confirme ici son talent pour la comédie qui parvient à éviter – pour une fois aux États-Unis – de tomber dans le gras et le lourdingue. Zach Galifianakis quant à lui confirme son don pour interpréter des personnages pitoyables, effrayants mais irrésistiblement drôles. Même Robert Downey s’avère plutôt bon dans la comédie (meilleur – sans aucun doute – que dans l’affreux Sherlock Holmes).
Bref, Date limite est une bonne surprise qui comblera les amateurs de comédies.

Note : 7 / 10

Vu le 17 novembre 2010




       


Julien Lepage
2018