J̇ulien Leρɑɡe

Retour   Retour


La princesse de Montpensier
Bertrand Tavernier
2010

Précédent
Suivant
La princesse de MontpensierAu XVIe siècle, la France est déchirée par une guerre de religion opposant catholiques et huguenots (protestants). L’un des acteurs majeurs de ce conflit est le prince de Montpensier, interprété par Grégoire Leprince-Ringuet, lequel doit d’ailleurs épouser Marie d’Anjou (Mélanie Thierry). C’est justement sur cette union que portera le film, en raison de sa complexité. Ce mariage arrangé, comme bien souvent, n’est pas franchement du goût de la mariée qui aime en secret Gaspard Ulliel, le duc de Guise. Pire : la jeune femme est également convoitée par le prince Henri de France (Raphaël Personnaz), frère du Roi, et par Lambert Wilson, comte de Chabannes, précepteur de son époux, le prince de Montpensier.
La princesse de Montpensier. La ressemblance est frappante !
La princesse de Montpenser.
La ressemblance est frappante !
Bref, la situation est délicate pour la jeune fille, surtout dans ce contexte de guerre civile à laquelle prennent part chacun de ses prétendants.
Mélanie Thierry, Gaspard Ulliel et Bertrant Tavernier à l’avant-première du film
Mélanie Thierry, Gaspard Ulliel
et Bertrand Tavernier à l’avant-première
du film
Le scénario n’est pas des plus passionnants, mais la mise en scène de Bertrand Tavernier est efficace et on rentre bien dans cette histoire pourtant molassonne. L’interprétation très théâtrale des acteurs donne au film un aspect vieillot mais attachant. Bref, les amateurs d’histoires sentimentales et de films historiques seront servis. Les autres repasseront.

Note : 5 / 10

Vu le 20 octobtre 2010




       


Julien Lepage
2018