J̇ulien Leρɑɡe

Retour   Retour


N’oublie jamais
Nick Cassavetes
2004

Précédent
Suivant
N’oublie jamaisAu sud des États-Unis, à la fin des années 30, deux jeunes gens tombent éperdument amoureux l’un de l’autre. Le problème, c’est qu’elle (Rachel McAdams) est la fille d’un riche industriel tandis que lui (Ryan Gosling) est un simple ouvrier. La vie les sépare brutalement, mais ils ne s’oublieront jamais.

Pourtant, des années plus tard, la jeune fille est à présent fiancée à un homme de son rang (James Marsden) qui est beau, drôle et intelligent. Pourtant, le jour où elle tombera sur la photo de son amour de vacances dans le journal local, elle n’aura qu’une idée en tête : le revoir.

Et devinez qui c’est qui finit ensemble à la fin ? Eh oui, comme dans toute romance américaine, tout est bien qui finit bien, sans aucune surprise. La petite nuance du film étant apportée par le fait que toutes ces aventures sont narrées par le personnage de Ryan Gosling vieux (James Garner) à sa femme, dans le but de lui faire recouvrer la mémoire, elle qui souffre de la maladie d’ Alzheimer à un stade avancé.

Au final, même si l’histoire est très jolie, que les acteurs sont plutôt bons, et que la photographie est très réussie (la scène en barque avec les cygnes est assez dingue), il manque un petit quelque-chose à ce film pour qu’il soit vraiment réussi.

Et il est bien difficile de ne pas voir dans ce film un remake de L’homme bicentenaire transposé dans l’ambiance sudiste. On y retrouve exactement le même triangle amoureux femme convoitée depuis le début / fiancé beau gosse, mais insipide / héros dont la condition sociale empêche de finir avec la fille. De plus, la fin est parfaitement identique ! Et finalement, mais pour le coup, c’est mon imagination qui m’a joué des tours, le plus dommage dans ce film est l’absence totale de ressemblance entre les acteurs qui jouent le personnage principal jeune et vieux. Le premier est blond, et le second brun ! Du n’importe quoi ! Oui, mais du n’importe quoi qui aurait pu avoir un sens si, au final, on découvrait que ce vieil homme qui raconte son passé à sa femme ait été le fiancé ! Si au final, elle avait choisi de rester avec cet homme qu’elle aimait malgré tout, et que lui, de son côté, soit parvenu à accepter son rival, et à le dépasser. Le symbole aurait été autrement plus fort, et le scénario autrement plus original.

Dommage, donc, bien que le film reste agréable à regarder.

Note : 6 / 10

Vu le 17 décembre 2018




       


Julien Lepage
2018