J̇ulien Leρɑɡe

Retour   Retour


Searching : portée disparue
Aneesh Chaganty
2018

Précédent
Suivant
Searching : portée disparuePour son premier long métrage, Aneesh Chaganty – qui avait été repéré par Google suite à une vidéo qu’il avait réalisée pour leurs Glasses – fait un choix audacieux : raconter au spectateur une histoire à travers un écran d’ordinateur.
Le film débute par une introduction intéressante qui, via des créations de comptes, des changements de fond d’écran, des échanges des mails, etc., nous présente la famille Kim, composée du père, David (John Cho), de la mère, puis de la fille, puis plus de la mère…
La véritable histoire commence lorsque la fille, Margot, alors âgée de seize ans, disparait mystérieusement. Le père va alors « fouiller » la vie numérique de sa fille, épaulé par la police, ici incarnée par Debra Messing en inspectrice connectée. Le tout toujours à travers l’écran d’ordinateur du père, à quelques exceptions près (caméras de surveillance, téléphone portable, chaîne de télévision).
L’idée de départ est intéressante, plutôt bien exploitée, le rythme est assez bon. Le tout souffre néanmoins d’un casting un peu à la ramasse pour quelques rôles secondaires, et d’un scénario un peu feignant qui utilise de grosses ficelles déjà vues et revues.
Le final donne malgré tout un plutôt joli film, assez prenant. Une curiosité pas inintéressante.
À noter que la version française est extrêmement bien faite : tout a été traduit dans les moindres détails, permettant ainsi de se passer de tout sous-titre. Un bel effort, même si quelques traductions sont parfois un peu maladroites.

Note : 7 / 10

Vu le 6 janvier 2019




       


Julien Lepage
2018