J̇ulien Leρɑɡe

Retour   Retour


Seule dans sa culotte
Élisabeth Buffet
2010

Précédent
Seule dans sa culotteLes femmes humoristes sont rares, c’est un fait. Mais les femmes humoristes vraiment drôles sont à peu près inexistantes ! Exit Muriel Robin qu’on ne voit plus beaucoup ces temps-ci… Anne Roumanoff a été nommée « humoriste préférées des français » (comprendre = c’est pas drôle, mais ça ne choque personne). Reste Florence Foresti (encore qu’elle peine à se renouveler).
Heureusement, Élisabeth Buffet est là ! Assez peu connue du grand public, la toulonnaise a pourtant fait salle comble à la bourse du travail ce soir-là. Le concept du spectacle est simple : Élisabeth, talons aiguilles et mini-jupe, raconte sa vie sentimentale. Du déjà-vu ? Oui, sauf que la façon de le raconter fait passer Bigard pour un enfant de chœur, à cheval sur la politesse !
La vulgarité qui donnait son style à Bigard est utilisée ici de façon bien plus fine ; donnant à certaines scènes de la vie de tous les jours un décalage hilarant. Outre cette utilisation délirante et grivoise de la langue française, le texte est riche de nombreuses trouvailles.

En clair, le spectacle est mené tambour battant du début à la fin et est constamment souligné de rires approbateurs, et très souvent ponctué de francs éclats de rire.
Bref, un spectacle très drôle qui change des pseudo « grands humoristes ».

Note : 8 / 10

Vu le 9 mai 2011




       


Julien Lepage
2018