J̇ulien Leρɑɡe

Retour   Retour


X-men
Bryan Singer
2000

Précédent
Suivant
X-menTant attendue par les fans, l’adaptation du célèbre comics X-men débarque sur les écrans en 2000. Celui-ci n’apportera pas que de bonnes nouvelles à ces mêmes fans.
Pour ceux qui ne connaissent pas cet univers, la série prend place dans un futur dans lequel certains hommes ont subi des mutations génétiques ; sorte de super-pouvoirs pouvant prendre diverses formes (invisibilité, manipulation du métal, contrôle de la météo, etc.). On les appelle « les mutants ».
Souvent considérés comme des monstres par la population, la plupart se terrent. D’autres, plus radicaux, se divisent en deux camps : ceux qui s’opposent aux humains, sous la bannière du terrible Magnéto (Ian McKellen),  et ceux qui tentent au contraire de réconcilier les deux clans, regroupés autour du professeur Xavier (Patrick Stewart) et son « école des mutants ».
Officiellement, l’homme en fauteuil roulant s’occupe de l’éducation des mutants, souvent inadaptés aux écoles classiques, mais en réalité, il forme une troupe d’élite dont la mission est de contrer les projets diaboliques de Magnéto : les X-men. Des cinq membres originels du comic, seuls trois sont présents dans cet opus : Cyclope (James Marsden) et sa compagne Jean Grey (Famke Janssen) et, dans une bien moindre mesure, Iceberg (Shawn Ashmore). Le fauve et Angel n’apparaîtront quant à eux que dans les deuxième et troisième film respectivement.
L’intrigue du film est basée sur deux personnages emblématiques de la saga : Malicia (Anna Paquin) et Serval (Hugh Jackman), qui garde ici mystérieusement son nom en version originale : Wolverine, et vêtu d’une malheureuse combinaison de cuir noir… Exit les costumes traditionnels des protagonistes, un peu kitchs certes mais un brin plus originaux que ceux-ci.
L’histoire en elle-même est très classique : Magnéto veut utiliser les pouvoirs de Malicia pour rendre tous les humains mutants, mettant ainsi fin au conflit. Malheureusement, ceci nécessite la mort de la jeune fille. Pire : Magnéto ignore que la mutation ne fonctionne qu’à court terme puisque l’organisme humain ainsi modifié devient instable et conduit inéluctablement au décès.
Heureusement, les X-men, menés pas Wolverine sont là !
Pas très cérébral, le scénario s’essouffle tout le long du film pour aboutir à une fin classique et convenue. Évidemment, l’intérêt du film est loin d’être ses qualités dramatiques mais bien au contraire sa débauche d’effets-spéciaux, assez sympathiques, mais aussi et surtout le fait de voir les X-men en chair et en os !
Forcément, chacun pourra reprocher au réalisateur, Bryan Singer, de ne pas avoir mis en scène tel ou tel X-man ou à tel ou tel acteur d’être une vraie buse (James Marsden au hasard), mais dans l’ensemble, le film est plutôt fidèle à la série d’origine et demeure un bon divertissement.

Note : 7 / 10

Vu le 11 novembre 2010




       


Julien Lepage
2018