J̇ulien Leρɑɡe

Retour   Retour


Une petite zone de turbulences
Alfred Lot
2009

Précédent
Suivant
Une petite zone de turbulencesAprès Gérard Depardieu dans Mammuth, c’est au tour de Michel Blanc de subir les affres de la retraite. Alors que dans le premier film, le « jeune » retraité quitte son univers familial, dans celui-ci, le protagoniste s’y retrouve plongé contre son gré.
Hypocondriaque, le père de famille se découvre une tâche dermique sur la hanche : c’est forcément un cancer ; quoi qu’en dise le médecin. Pire : en plus de se savoir condamné, Michel Blanc doit désormais supporter sa famille à temps plein. Difficile de côtoyer sa fille (Mélanie Doutey) qui va épouser un débile (Gilles Lellouche), son fils (Cyril Descours) homosexuel et sa femme (Miou-Miou) qui le trompe avec son meilleur ami !
Tout va mal pour lui, donc, et évidemment, tout fini bien dans ce film sans grande imagination. Les scènes longues et ternes se suivent et se ressemblent… Heureusement que les acteurs sont bons !
Au final, donc, cette zone de turbulences se traverse lentement mais sûrement… Peu d’intérêt pour ce film qui aurait pu être un bon téléfilm.

Note : 4 / 10

Vu le 26 janvier 2011




       


Julien Lepage
2018