J̇ulien Leρɑɡe

Retour   Retour


Bouquet final
Michel Delgado
2008

Précédent
Suivant
Bouquet finalMichel Delgado signe ici son premier film dont il a également écrit le scénario, à l'instar de quelques sous-comédies (La vengeance d'une blonde, L'enquête corse, L'auberge rouge, etc.). Plus que le réalisateur, c'est la présence de Didier Bourdon qui m'avait conduit à voir ce film.
L'histoire est simple : Gabriel est un jeune artiste « raté », étouffé pas ses parents, artistes « ratés ». Afin de ne pas décevoir son père (interprété par Gérard Depardieu), il ne lui avoue pas qu'il a quitté la musique pour se lancer un peu contre son gré dans le milieu ô combien plus intime des pompes funèbres en y obtenant le poste important de directeur commercial.
Oui, mais avant de jouir de son siège, il lui faut faire un stage sur le terrain. Là, il rencontre Gervais Bron (Didier Bourdon) qui rêvait du poste de directeur commercial… Il est donc bien décidé à dégouter le jeune homme de ce métier.
Comme toujours s'ajoute à cette trame une histoire d'amour bancale qui a le mérite cependant d'apporter quelques gags bienvenus. En fait, Gabriel dissimule également à la femme qu'il aime (Bérénice Béjo, vue dans OSS 117) son nouveau métier ; d'autant plus qu'il vient d'enterrer la grand-mère de la jeune femme et d'alléger au passage le portefeuille du grand-père (Michel Galabru).
Au final, Michel Delgado nous présente une comédie sympathique, dans laquelle on ne rit certes pas à gorge déployée, mais on ne s'ennuie pas.
C'est déjà pas si mal.

Note : 5 / 10

Vu le 5 novembre 2008




       


Julien Lepage
2020